Les 2 roues à moteur thermique sont les véhicules à moteur les moins polluants. En effet, aucun autre moyen de locomotion, ne se rapproche dans la non génération de pollution de ces engins. Et pour cause, quand on sait que leur cycle de fonctionnement nécessite qu’une faible combustion au sens propre du terme et nous en voulons pour preuve les faibles numérotation des vignettes CRIT’AIR collées sur ces machines.

1. Les origines du 2 roues à moteur thermique

moto inventée par Louis-Guillaume Perreaux en 1871
moto inventée par Louis-Guillaume Perreaux en 1871

C’est en août 1867 que les premières motos à moteurs thermiques ont été créées par M. Siegfried Marcus et M. Eugen Langen, deux ingénieurs allemands travaillant pour Daimler Motoren Gesellschaft (DMG). L’essor de la moto est alors loin d’être une évidence. En effet, l’utilisation d’un moteur à combustion interne pour un véhicule à deux roues est loin d’être pratique ou économique.

2. Le développement du 2 roues à moteur thermique

Ce ne sont pas moins de quatorze ans plus tard qu’en 1881, une grande entreprise française, la Société des Moteurs Pégoud, se lance dans le développement d’une moto à moteur thermique. Pour ce faire, l’entreprise utilise deux de ces modèles allemands appelés aussi bi-cylindres en V. Cette moto est baptisée « Pégoud » et son développement est confié à un ancien ingénieur de l’entreprise française, Armand Peugeot.

La moto Pégoud inaugure une série de véhicules à moteurs thermiques, dont la plus connue reste bien évidemment la Peugeot 103. Cette moto est d’ailleurs la plus vendue en France entre 1929 et 1931.

La moto à moteur thermique est l’un des véhicules les plus connus et populaires au monde. En France, on en compte environ 5,8 millions, ce qui représente près de la moitié des voitures. Les moto s sont aussi très populaires en Italie, en Espagne, au Portugal, en Allemagne et en Angleterre.

4. La moto moderne

Si la moto à moteur thermique a vu le jour en 1885, l’évolution de cette dernière se poursuit encore de nos jours. En effet, les constructeurs de moto s rivalisent d’ingéniosité pour créer des modèles toujours plus performants.

Les nouvelles technologies ont permis d’améliorer les performances et la sécurité des motos. Les motos ont par exemple été les premières à recevoir un frein à disques. De plus, elles intègrent maintenant des freins à disques aux deux roues.

De nombreux modèles sont également équipés d’un ABS (Aide au freinage d’urgence). En cas de freinage d’urgence, le dispositif permet de maintenir une pression constante sur les pédales, créant ainsi un effet de freinage à sec. Les moteurs aussi ont connu pas mal de changements. Aujourd’hui, les moteurs sont plus puissants, plus économes et moins bruyants.

L’autre grand changement survenu ces dernières années est l’évolution de l’électronique embarquée. Aujourd’hui, les systèmes d’aide à la conduite et d’informations transmises au pilote dominent le marché des récentes commercialisation.

5. Les différents types de 2 roues à moteur thermique

Aujourd’hui, les motos se déclinent en plusieurs catégories. Les plus connues sont celles des « deux roues ». Ces dernières sont dotées d’une seule roue arrière et d’une roues avant. Il s’agit de la plus ancienne forme de moto.

Dans cette catégorie on dénombre plusieurs catégories de familles de modèles:

  • Trails
  • Supermotards
  • Sportives
  • Roadster
  • Routière
  • Moto Cross / Enduro/ Trials
  • Customs / Cruisers

Bref autant de modèles que de goûts ou de besoins émis par les utilisateurs passionnés.

Les motos dédiées à la compétitions ont contribuée à la reconnaissance des produits mais également à leur développement. Aussi, tous les systèmes que nous retrouvons sur nos machines de tous les jours ont été éprouvés dans le monde de la compétition au préalable.

6. Une autre alternative grâce aux véhicules à 3 roues

Ensuite, il y a les « trois roues ». C’est une moto dérivée des deux roues. Les roues avant offent plus de stabilité et de sécurité à l’utilisateur. Ce type de moto est plutôt utilisé pour le transport et le loisir. Une forme plus utilitaire existe avec les deux roues en position arrière afin de transporter une boîte de stockage.

Piaggio a démocratisé cette philosophie avec le MP3 qui répondait à une demande des utilisateurs non certifiés par un permis de conduire mais désireux d’évoluer rapidement en ville grâce à la praticité d’un engin de faible encombrement.

La 900 Nikken Yamaha
La 900 Nikken Yamaha

Plus tard, un autre constructeur, Yamaha, présenta un 125 cc3, le Tricity puis un Nikken pour des fins de communication envers le savoir faire de la marque. Une machine de 900cc3, une vraie moto accessible avec le permis moto uniquement. Dans la foulée, le constructeur Japonais distribuais un Scooter 300 cc3 visant à concurrencer le MP3.

Enfin, ce sont les quads ou ATC, et les scooters qui ont vu le jour récemment. Le principe est le même que celui des deux roues, sauf qu’il n’y a plus forcément de moteur à l’arrière mais également en position centrale comme le mythique Tmax de la marque aux 3 Diapasons. Il s’agit également d’un dérivé des deux roues.

Aujourd’hui, les différentes marques de moto se distinguent par leurs caractéristiques et leurs prix. Selon vos besoins et vos envies, vous pourrez trouver la moto qu’il vous faut. Le choix sera plus facile en connaissant les différents types de moto.

7. Les nouvelles technologies

La succession des normes Euros, poussent les constructeurs à redoubler d’ingéniosité afin de répondre à ces contraintes dans un cadre économique respectant les clients.

La contrainte principale étant la taille des pièces à inclure dans la conception de la machine car il est très compliqué de placer des pièces telle qu’une centrale ABS dans un châssis de moto d’un point de vu espace mais aussi poids.

Les technologies concernent la sécurité, les pollutions, sonore et rejet de gaz à effet de serre, la signalisation, l’amortissement, les tableaux de bords ect.

Au fil des années, les moteurs thermiques se diversifient et les équipes de R&D des constructeurs sont sans cesse challengées.